Pour des raisons techniques, il se peut que la présentation ne s'affiche pas exactement comme dans le fichier original au sein de cet aperçu.
Dans plusieurs écoles du Québec, l’arrivée des ordinateurs portables ou des tablettes électroniques (iPad ou autres) dans un cadre d’enseignement 1:1 fut accueillie de diverses façons par les enseignants, dont ceux de sciences. L’enthousiasme côtoyait le scepticisme, car au-delà des avantages recensés, la recherche confirme plusieurs défis, dont celui de la distraction que crée l’appareil (Karsenti et Fievez, 2014). Pourtant, le domaine des sciences se prêterait tout particulièrement bien (voire davantage que les autres disciplines enseignées au secondaire) à une telle implantation (Dunleavy, 2007; Klieger, 2010). Qu’en est-il sur le terrain? Dans le cadre d’une recherche, nous avons sondé des enseignants de sciences du secondaire qui vivent cette réalité dans divers établissements privés de la région de Montréal. Lors de cette communication, nous présenterons une analyse de leurs réponses afin d’établir un portrait partiel de la situation actuelle (qui confirme l’arrivée massive de l’iPad dans ce secteur). De plus, nous proposerons des pistes de réflexion quant aux suites à donner pour favoriser cette implantation du 1:1 et, par le fait même, l’apprentissage des sciences par nos élèves.
Auteur(s) : MARKARIAN, Mathieu; PETIT, Matthieu
Type : orale
Bloc : (V6-D) Utilisation en sciences